Etablissement catholique d’enseignement ouvert à tous,
lié à l’Etat par contrat d’association
 
ITEC-BOISFLEURY est un établissement
catholique du Diocèse de Grenoble lié à l’Etat par contrat
d’association.

Nous accueillons les jeunes dans leur diversité sur 2 sites
(Corenc et La Tronche)
en :
- Lycée Professionnel
- Lycée Général et Technologique
- Classes Préparatoires
- Sections de Techniciens Supérieurs

Notre lycée est né de la réorganisation, en 1996, de deux établissements :

- Le Rondeau Boisfleury réunissant alors une école, un collège et un lycée général
- L’ITEC (Institut Technique de l’Enseignement Catholique), lycée professionnel et technologique.

L’objectif de cette réorganisation était double :

- Mieux utiliser des bâtiments situés dans un cadre exceptionnel, à Corenc et à La Tronche.
- Offrir aux familles et à leurs enfants, dans un même ensemble scolaire, une diversité de formation, de la maternelle au Bac +3.

Le lycée Europe ITEC BOISFLEURY inscrit son action dans une histoire et une spiritualité.


 
NOTRE HISTOIRE

Ce sont 14 religieuses de l’ordre des filles de Saint Dominique qui, les premières, ont accueilli en 1347 au Monastère Royal de Montfleury un groupe de jeunes filles de bonne noblesse pour parfaire leur éducation.

A la révolution, le Monastère devient bien national.
En 1792, les fils de la bourgeoisie locale sont à leur tour accueillis et formés à Montfleury.
En 1846, les Dames de Saint Pierre s’installent dans l’ancien monastère où elles seront rejointes par les Religieuses du Sacré Cœur. Mais les lois anticléricales du début du 20ème siècle conduisent à l’expulsion des religieuses.
Au sud de Grenoble, les supérieurs du Petit Séminaire fondé en 1812 et installé au lieu-dit le Rondeau, sont également expulsés.

C’est en 1908 que le site de Montfleury reprend vie grâce à des familles de Grenoble qui se regroupent en association pour acheter les bâtiments. Un collège de garçons s’installe à Montfleury.
En souvenir de son origine, il prendra le nom de « Collège du Rondeau ».
Les Religieuses du Sacré Cœur, de leur côté, font appel à la générosité d’anciennes élèves et fondent en 1930, sur le site de Boisfleury, un pensionnat de jeunes-filles. Les jeunes élèves pourront bénéficier sur place, grâce à la construction d’un nouveau bâtiment, d’un enseignement primaire et secondaire.

Transformé en hôpital pendant la guerre, Boisfleury renoue à la libération avec sa vocation d’établissement scolaire catholique.
En 1971, les deux établissements installés non loin l’un de l’autre à Corenc se regroupent pour fonder le « Rondeau Boisfleury », école, collège et lycée mixte.
Deux années auparavant, en 1969, le père Berger, directeur diocésain de l’enseignement catholique, avait demandé à Sœur Monique Fabre, religieuse du sacré cœur à Boisfleury, de fonder, non loin de là, un nouvel établissement pour accueillir les jeunes de milieux moins favorisés et leur donner une formation professionnelle de qualité. L’Institut Technique de l’Enseignement Catholique (ITEC) était né.

En 1996, sous l’impulsion de Monsieur Ferragut, alors directeur diocésain de l’enseignement catholique, Monsieur Prénat, directeur du Rondeau Boisfleury et Monsieur Thomas, directeur de l’ITEC travaillent au rapprochement et à la réorganisation des deux établissements.
Le Rondeau Montfleury réunit, sur le site de Montfleury, l’école et le collège.
L’ITEC Boisfleury regroupe, sur les sites de La Tronche et de Boisfleury, les lycées professionnel, général et technologique ainsi que l’enseignement supérieur.

 
Les Soeurs du Sacré Coeur

La Société du Sacré-Cœur de Jésus a été fondée en 1800 par Madeleine-Sophie Barat pour l'éducation des jeunes filles.
Connues autrefois sous le nom de Dames du Sacré-Cœur, ses membres sont aujourd'hui appelés Sœurs du Sacré-Cœur,. Leur spiritualité est ignacienne.

Le premier pensionnat est ouvert en 1801, à Amiens et le nombre de maisons augmente rapidement (65 en 1850). Madeleine Sophie Barat devient supérieure générale de la Société dont elle établit la maison-mère à Paris, dans l'hôtel Biron (actuellement, musée Rodin).
Elle meurt en 1865 et est canonisée en 1925.
L'enseignement dans les pensionnats vise à éduquer chrétiennement les jeunes filles de classes élevées, dont les frais de pension permettent d'ouvrir des écoles d'externes de qualité pour les jeunes filles de classes modestes.

Dès 1818, cette Société a été implantée en Amérique du Nord par Mère Philippine Duchesne (1769-1852), canonisée par Jean-Paul II en 1988. L’éducation d'élite des jeunes filles de la bonne société sera exportée aux quatre coins du monde (Belgique, Espagne, Italie, Allemagne, Autriche, Angleterre, Égypte , Japon, Brésil, Argentine, Chili...). Le français y sera la langue d'enseignement obligatoire jusque dans les années 1970. Le niveau des études visait à être l'égal des meilleurs établissements jésuites de garçons, l'attachement au maintien et à la politesse étaient fort rigoureux. L'éducation artistique était également soignée. En plus des collèges d'élite, il existait également des ouvroirs et des écoles pour jeunes filles pauvres, ainsi que des orphelinats. Ces œuvres étaient en partie financées par les pensionnats qui étaient payants.

Aujourd’hui, 2 700 religieuses sont présentes dans 41 pays. L'enseignement d'élite des jeunes filles n'est plus la spécialité de la société, mais l'esprit ignacien est préservé dans la recherche de nouvelles priorités d'ouverture au monde et à ses questionnements. Les Dames du Sacré Cœur ont accès aux organismes des Nations Unies pour la paix ou la justice.

En Europe, elles évoluent souvent dans les milieux universitaires où elles tiennent des aumôneries ou des maisons d'accueil pour des retraites ou du soutien universitaire. Elles s'ouvrent aussi vers les personnes en difficulté (visiteuses de prisons par exemple). Aux États-Unis et en Australie, un certain nombre d'établissements ont gardé l'esprit des fondatrices et sont restés destinés aux jeunes filles. Les Dames du Sacré Cœur se tournent également vers les pays d'Asie où la demande éducative est importante. Elles
animent en Amérique du Sud des communautés de base.


 
La spiritualité Ignacienne

La spiritualité ignacienne se réfère à l'expérience spirituelle de Saint Ignace de Loyola qui peut se résumer en cette formule d'Ignace lui-même «chercher et trouver Dieu en toutes choses» c'est-à-dire s’unir à Dieu qui est à l’œuvre dans ce monde, être contemplatif dans l’action.
Elle se caractérise par :

- Un profond amour personnel de Jésus Christ qui, le premier, nous a tant aimé…
- La recherche de la volonté de Dieu dans ma vie pour viser ce que Dieu veut pour moi
- Le discernement, à travers la prière et l’intelligence illuminée par la foi, de la façon dont je peux améliorer ma réalité pour la rendre plus en accord avec les valeurs de l’évangile de Jésus Christ.
- L’ouverture au monde en s’engageant dans le concret, là où je me trouve

Notre Projet éducatif


A la suite de nos fondateurs, nous voulons vivre, au sein du lycée, les valeurs de :

- Respect de soi, des autres et de l’environnement ;
- Responsabilité de ses actes, de son travail, de ses choix ;
- Honnêteté envers soi-même et envers autrui ;
- Ouverture, de partage et de solidarité.

La communauté éducative du lycée ITEC-BOISFLEURY enseignants, personnels, parents, élèves et étudiants considère chacun comme une personne unique et veut lui permettre de :

- Donner du sens aux apprentissages ;
- Trouver sa place, se découvrir, se réaliser et réussir sur le plan personnel, scolaire, professionnel, culturel et spirituel ;
- Développer sa curiosité intellectuelle et ses talents par le sens de l’effort et du travail ;
- Devenir autonome et acteur de sa vie ;
- S’ouvrir aux autres et sur le monde ;
- Découvrir le Christ, s’il le souhaite, et approfondir sa foi au sein de la communauté chrétienne.

La communauté éducative du lycée s’engage à :
- Créer, par l’écoute, le dialogue et la disponibilité, un climat qui donne confiance et responsabilise chacun ;
- Se donner les moyens pour permettre la réussite personnelle, scolaire et l’ouverture au monde ;
- Prendre le temps du partage et de la solidarité.



  • 24/03/2018
    PORTES OUVERTES
    PORTES OUVERTES 2018 Spécial Lycée Professionnel Samedi 24 mars 2018 (9h/midi)
  • 26/02/2018
    COURS OUVERTS EN CPG...
    COURS OUVERTS EN CPGE DU 26 FEVRIER AU 20 MARS 2018 Pour vous inscrire veuillez adresser un email à contactcorenc@itecboisfleury.fr
  • 15/02/2018
    Changement de nom de...
    A la rentrée 2018 toutes une série de BTS vont être rebaptisés.
  • 17/01/2018
    Séminaire de cultur...
    Séminaire de culture générale des CPGE ECE et ECS sur le thème du corps.
2018
Aujourd'hui SEMAINE 16
SAMEDI 21 Avril 2018
L'établissement est habilité à recevoir la taxe d'apprentissage, via les organismes collecteurs, pour le Quota + Hors quota (A+B).